Plantes belles mais toxiques pour chiens et chats, vérifiez si vous en avez : la liste

Il existe une collection de plantes qui possèdent une esthétique époustouflante mais qui abritent une toxicité pour nos bien-aimés compagnons à quatre pattes. Il est donc conseillé d’éviter leur présence au sein de nos habitations.

Lorsqu’on accueille une nouvelle plante dans nos espaces de vie, la prise en compte de sa potentielle toxicité envers nos animaux de compagnie nous échappe souvent. Cependant, la réalité est que certaines espèces sont décidément impropres à la cohabitation avec des chiens et des chats, notamment s’il existe un risque d’ingestion.

IDENTIFIER LES PLANTES TOXIQUES POUR CHIENS ET CHATS : LEUR ALLURE CACHE LE DANGER Leur attrait est indéniable, caractérisé par des teintes vibrantes et des parfums envoûtants qui imprègnent les jardins et les environnements intérieurs. Pourtant, sous cette beauté superficielle se cache un péril important : leur toxicité pour nos compagnons à fourrure. En tant que tel, leur inclusion dans nos espaces de vie ou nos jardins doit être évitée pour éviter de nuire par inadvertance à nos animaux de compagnie bien-aimés.

Il existe un catalogue complet de plantes potentiellement nuisibles, même si les experts ont identifié des variétés spécifiques qui constituent une menace importante pour les animaux.

  1. Dieffenbachia Amoena Originaire des régions tropicales, cette plante à feuilles persistantes est un incontournable des intérieurs. Réputé pour ses vastes feuilles de couleur crème, il contient du latex toxique pour les chats et irritant pour les chiens. L’ingestion peut entraîner des problèmes de cavité buccale, notamment des vomissements, de la diarrhée et des conséquences potentiellement mortelles.
  2. Houx Incontournable de la période des fêtes, avec ses baies rouges festives et son feuillage distinctif, le houx est un élément répandu en décembre et janvier. Malheureusement, ses baies et ses feuilles sont toxiques pour les chiens et même les chevaux. Les symptômes d’ingestion peuvent aller de troubles gastro-intestinaux au coma et à la mortalité.
  3. Colchique Petite plante bulbeuse, dépassant rarement 10 cm de hauteur, le colchique fleurit en automne, ornant les jardins de ses fleurs printanières. Présentant de multiples variétés, la fleur et le bulbe possèdent une toxicité importante tant pour les animaux que pour les humains. Il faut être prudent, car ils peuvent être rencontrés non seulement à l’intérieur mais aussi dans les jardins. De plus, une confusion avec le safran est possible, c’est pourquoi on l’appelle parfois faux safran. Il est conseillé de demander conseil à un professionnel avant de manipuler ou de consommer cette plante.
  4. Lilium Avec son allure captivante, offrant un spectre de couleurs allant du blanc à l’orange, en passant par diverses nuances de rose, le lilium captive les admirateurs. Cependant, son attrait esthétique cache sa toxicité, toutes les parties de la plante représentant un danger important en cas d’ingestion par des animaux domestiques. Une attention vétérinaire immédiate est impérative dans de tels cas.
  5. Digitale Reconnue depuis l’Antiquité pour ses propriétés médicinales, la digitale est néanmoins toxique pour les animaux. Présentant des fleurs de teintes diverses, l’ingestion par les animaux domestiques justifie une intervention vétérinaire immédiate.

En conclusion, même si ces plantes peuvent enchanter par leur splendeur visuelle, leur inclusion dans nos milieux de vie nécessite de la prudence, particulièrement dans les foyers comptant des compagnons à fourrure. La conscience de leurs dangers potentiels peut prévenir des incidents malheureux et préserver le bien-être de nos précieux animaux de compagnie.