Versez-le sous les concombres et vous n’arrêterez jamais de les cueillir – ils poussent à l’infini

Il y a un ingrédient secret qui, s’il est versé sous les concombres, est capable de les faire pousser en nombre et en abondance. De quel ingrédient parle-t-on ?

Nourrir correctement les concombres est une étape essentielle pour assurer une récolte réussie.

Négliger cette phase peut entraîner un retard de croissance des plantes et un développement lent, conduisant à la production de fruits insatisfaisants, impropres au salage, au mauvais goût et à la forme tordue.

Pour assurer une croissance et un développement optimaux , il est important de comprendre comment et quoi fertiliser correctement les concombres.

Lorsque l’azote est rare, il est souvent visible à travers les feuilles des plantes qui prennent une teinte vert pâle et les fruits deviennent petits et grêles.

De plus, la croissance de la plante a tendance à ralentir, et les racines subissent une détérioration progressive.

Lorsque le sol manque de potassium, les concombres deviennent vulnérables à diverses maladies, ce qui entraîne des feuilles de couleur bronze et une bordure brune visible sur les bords.

La présence de taches vert clair sur les feuilles inférieures d’une plante est un signe de carence en magnésium. Au fur et à mesure que cette carence persiste, les feuilles jaunissent et finissent par tomber de la plante.

En cas de faible rendement des concombres, il peut y avoir un retard dans leur maturation, potentiellement dû à un manque de manganèse.

Cependant, lorsque cet élément est présent en quantité adéquate, les concombres subissent un processus de respiration intense et assimilent efficacement les nutriments essentiels .

Concombres : quand faut-il les nourrir ?

Savoir quand nourrir les concombres est essentiel pour assurer une croissance et un rendement optimaux. Il est préférable de fertiliser les concombres deux semaines après la plantation et une fois par mois par la suite.

Les concombres doivent être nourris à des intervalles spécifiques. Après avoir été semé dans le sol pendant une période de deux semaines, la première alimentation a lieu.

La deuxième alimentation doit être effectuée une fois que les concombres ont fleuri. Le moment où les plantes commencent à porter des fruits marque la troisième période d’alimentation .

Concombres

La dernière, qui est complétée par les jardiniers intéressés à prolonger la durée de vie de leurs plantes, est la quatrième et dernière étape du processus d’alimentation.

Ce qu’il faut pour l’alimentation

Pour bien nourrir et entretenir vos plants de concombre, il y a quelques exigences spécifiques qui doivent être respectées. Premièrement, les concombres ont besoin d’un apport constant en nutriments , notamment en azote, en phosphore et en potassium.

De plus, ils ont besoin d’un sol bien drainé et riche en matière organique , comme du compost ou du fumier bien décomposé. Un arrosage adéquat et constant est nécessaire, car les concombres sont sensibles au stress hydrique.

Enfin, il est important de garder un œil sur les ravageurs et les maladies qui affligent couramment les plants de concombre, tels que les coléoptères du concombre et l’oïdium, et de prendre des mesures préventives adéquates pour assurer une récolte saine et productive .

En matière de nutrition des plantes, s’appuyer sur des remèdes traditionnels peut être très bénéfique. Certaines des solutions les plus puissantes à cette fin incluent:

  • la coquille d’œuf s’est avérée être une excellente source de nutriments pour les concombres. Cet engrais est composé à 95% de carbonate de calcium facilement assimilable par l’organisme végétal. De plus, la coquille contient une multitude de nutriments essentiels tels que le magnésium, le phosphore , les protéines organiques et le potassium qui aident à enrichir le sol ;
  • La cendre de bois est une ressource particulièrement utile pour la lutte antiparasitaire et la prévention des maladies des plantes. Son efficacité est particulièrement notable pendant la période de floraison des concombres et lors de l’apparition des fruits ;
  • les peaux d’oignon peuvent aider les concombres à combattre à la fois les maladies et les ravageurs. Ils ont également un impact positif sur la capacité des concombres à s’adapter aux différentes conditions environnementales. Pour nourrir les concombres, faites une décoction à l’aide de cosses d’oignon. Ceci peut être réalisé en faisant bouillir 100 g de peaux d’oignons dans 1 litre d’eau chaude, puis en les laissant refroidir avant de les utiliser comme solution d’arrosage.

Autres méthodes d’alimentation

L’utilisation du fumier comme engrais est cruciale pour ceux qui cherchent à cultiver une culture de haute qualité.

Cependant, il est important de faire preuve de prudence et d’éviter l’utilisation excessive d’engrais organiques, car cela peut entraîner une prolifération d’arbustes et la création d’espaces creux dans le fruit.

La stimulation de la croissance des arbustes et des fruits peut être attribuée à la présence de levures. En effet, la levure contient des oligo-éléments vitaux, tels que l’azote, le phosphore et le potassium , qui sont essentiels à la nutrition des concombres.

Cependant, il est important de s’assurer que la solution de levure est appliquée correctement. Cela devrait être fait de la mi-mai à la fin de l’été lorsque le sol s’est sensiblement réchauffé.

Les épluchures de pommes de terre sont une source précieuse d’acides organiques, de graisses, de potassium, d’amidon , de vitamine C, de glucose et de sel.

Ajoutés au sol, ils enrichissent grandement sa composition. Aussi, lorsqu’ils se décomposent, ils génèrent de la chaleur, ce qui favorise la croissance des concombres .

Cependant, il convient de noter que les épluchures de pommes de terre attirent également les ravageurs tels que les limaces et les doryphores .

Bien que cela puisse sembler un inconvénient, cela peut être transformé en un avantage en les utilisant comme appât pour cibler et éliminer ces ravageurs nuisibles aux cultures .

L’utilisation de remèdes populaires pour nourrir les concombres présente de nombreux avantages. Ces remèdes sont à la fois abordables et facilement accessibles.

Lorsqu’il s’agit de fournir des nutriments aux tomates et aux concombres, les coquilles d’œufs sont beaucoup plus efficaces que les alternatives chimiques vendues dans les magasins de jardinage tout en étant plus sûres à utiliser.

Les condiments populaires ont fait leurs preuves depuis des années et n’ont jamais échoué, contrairement aux préparations préemballées qui ne peuvent garantir le même niveau de succès.

La meilleure nutrition pour les concombres? Les coquilles d’oeufs

Les producteurs de concombres peuvent bénéficier de l’utilisation des coquilles d’œufs comme source d’oligo-éléments précieux.

Ces coquilles contiennent une multitude de substances bénéfiques et de microéléments essentiels, qui sont facilement absorbés par les concombres.

En conséquence, ces oligo-éléments favorisent une croissance saine et aident les concombres à résister aux facteurs environnementaux difficiles .

Avant d’utiliser les coquilles d’œufs comme source de nourriture, les coquilles doivent subir une préparation qui comprend le lavage, le séchage et le déchiquetage en profondeur.

Coquilles d'œufs hachées

Cela peut être fait en utilisant un hachoir à viande , un moulin à café ou un mortier. Tenter de casser des coquilles d’œufs à la main est difficile et déconseillé.

L’utilité des gros morceaux de coquille est réduite par rapport aux morceaux déchiquetés. De plus, les coquilles trop grosses risquent d’être endommagées lors du désherbage .

Une fois la coquille d’œuf traitée et broyée, l’engrais est maintenant prêt.

Après cela, la poudre produite doit être saupoudrée sous les racines pendant le processus de désherbage.

De cette façon, les coquilles d’œufs déchiquetées se mélangeront à la terre. Cette étape simple conclut le processus.