3 conseils pour cultiver la centaurée

Les bleus et rouges profonds de cette fleur grimpante aux allures de chardon se fondront merveilleusement aux autres teintes de votre parterre de fleurs. Ces conseils vous aideront à cultiver et à entretenir vos centaurées avec succès.

3 conseils pour cultiver la centaurée

1. Principes fondamentaux des centaurées

Malgré leurs modestes origines en tant que fleurs sauvages européennes, les centaurées sont en mesure d’ajouter de la personnalité à tous les jardins. Ces plantes touffues ayant tendance à ramper produisent des fleurs semblables à celles du chardon pendant plusieurs semaines en plein été. La floraison se poursuit bien souvent en automne si les fleurs sont coupées régulièrement.
Les plus belles d’entre elles produisent des fleurs de couleur rose pourpre ou bleu profond qui complètent admirablement le jaune des plantes vivaces comme le coréopsis, la rudbeckie et le millefeuille.

Il existe toutefois une règle que vous ne devez pas oublier: il faut couper les anciennes fleurs avant qu’elles ne produisent des graines! Elles s’intègrent particulièrement bien aux bouquets et compositions florales.

2. Comment cultiver la centaurée?

Au début du printemps, vous pouvez acheter des centaurées en contenants dans les pépiniéris ou des plants avec racines dans les catalogues de vente par correspondance.

  • Plantez-les dans un sol bien travaillé deux semaines environ après le dernier gel.
  • Espacez-les de 60 centimètres et étalez une couche de paillis biologique de huit centimètres d’épaisseur autour de chaque plant pour supprimer les mauvaises herbes.
  • Au début de la floraison, coupez des fleurs pour en faire des bouquets tous les quelques jours ou enlevez les fleurs mortes chaque semaine pour encourager la croissance de nouveaux bourgeons.
  • Les centaurées ont une croissance vigoureuse et leurs couronnes se remplissent de fleurs en deux ou trois saisons. Au début de l’automne ou du printemps, déterrez les plantes, coupez les anciennes couronnes et jetez-les, puis creusez des sillons à la même profondeur qu’auparavant.
  • Si ces plantes ne souffrent pratiquement pas des nuisibles et résistent à la sécheresse, il est toutefois préférable de les planter dans un sol bien drainé dans la mesure où un sol humide en hiver pourrait conduire à la moisissure des racines.

3. Types de centaurées

Comme vous pourrez le constater, il s’agit de fleurs sauvages ayant de la personnalité. Choisissez entre ces différents types pour la conception de votre jardin:

  • Le « bleuet de Perse » comporte des franges de fleurs qui grimpent sur des tiges de 0,6 mètre au-dessus d’un feuillage gris-vert laineux. Coupez-les peu après l’ouverture des bourgeons pour les conserver dans un vase pendant une semaine ou plus.
  • Avec le coeur doux et blanc de ses fleurs, la «steenbergii» a un aspect délicat.
  • La «John Coutts» est une centaurée de montage aux fleurs bleues également nommée bleuets vivaces ou bleuets. Il s’agit d’une plante rampante énergique et elle doit être considérée comme envahissante. Cependant, les étés chauds mettent fin à sa croissance et, de ce fait, il est préférable de la cultiver dans les jardins des régions modérées. La «John Coutts» doit son parfum délicat aux fleurs de couleur blanc rosé de cinq à huit centimètres sur des tiges de 45 centimètres.

Pour sublimer votre jardin, rien ne vaut le bleu et le rouge de la centaurée. Suivez ces conseils pour stimuler la croissance de cette superbe plante dans votre jardin.