14 astuces pour réussir à cultiver des tomates en pot et dans le potager

 

Comment faire pousser des tomates plus grosses et plus savoureuses? Que vous soyez novice ou véritable expert, grâce à nos conseils vous découvrirez tout ce dont vous avez besoin pour faire pousser de délicieuses tomates dans votre jardin ou en pot sur votre balcon.

Souvent, les indications données sur l’emballage des graines ne sont utiles que dans la première phase de la plantation, mais ne révèlent aucune des méthodes sur la façon de procéder et de maintenir la culture.

Mais dans cet article, vous trouverez non seulement des conseils utiles pour faire pousser des tomates dans le jardin, mais également des conseils fondamentaux pour la culture et la croissance luxuriante des tomates en pot.

En ce qui concerne la culture au jardin, par exemple, il est bon de garder à l’esprit une première règle: ne jamais planter des tomates au même endroit pendant trois années consécutives. Après trois ans, en effet, le sol n’est plus fertile et par conséquent les plants auront tendance à produire moins de fruits.

La culture de la tomate est très répandue, peut-être aussi du fait que, crus ou cuits, ces légumes peuvent être utilisés dans une large gamme de plats délicieux. Dans les pages suivantes, vous découvrirez quelles sont les 14 astuces pour réussir à cultiver vos tomates au jardin et en pot:

1) Astuces pour cultiver des tomates: l’importance de racines fortes
S’assurer que la tige est bien plantée en profondeur est essentiel pour favoriser le développement du système racinaire qui agira comme support et source de nutrition pour la plante. Un spécimen avec la base bien ancrée au sol aura non seulement une meilleure chance de résister aux éléments, mais sera également facilité dans la recherche de nutriments.

2) Coupez les feuilles inférieures
La photosynthèse permet à la plante de se développer davantage lorsqu’elle est exposée aux rayons du soleil. Une fois que votre spécimen a atteint 60 centimètres de hauteur, vous devrez retirer les feuilles de sa moitié inférieure. Ce faisant, vous éviterez en effet que la plante soit attaquée par des maladies transmissibles par contact direct avec le sol.

3) Éliminer les pousses
Les drageons sont de petites pousses qui se développent à partir de la tige centrale et qui, ne produisant pas de fruits, sont totalement inutiles sinon nocives car elles empêchent la lumière d’atteindre les parties principales de la plante. Leur élimination n’est pas obligatoire, mais recommandée pour renforcer la plante et obtenir des tomates encore plus délicieuses. Généralement, cela se fait sur une tige d’au moins 80 centimètres.

4) Paillage
Un truc très important pour le succès des tomates est le paillage. La paille aide à conserver l’humidité de la terre, à maintenir une température constante et à protéger la plante des maladies. En étalant un peu de paille au pied de votre plante, elle développera des racines saines; de plus, vous éviterez le contact direct avec le sol, qui abrite souvent des substances nocives.

5) Cuivre contre les insectes nuisibles
Les escargots et les limaces sont les vrais ennemis de vos tomates. Pour les défendre de leur présence, vous pouvez utiliser directement des bandes ou des tubes de cuivre, qui agissent comme répulsifs chimiques. Cependant, cela ne doit pas être considéré comme la meilleure solution car le cuivre chasse également les insectes utiles pour le cycle de vie correct de la plante.

6) L’aide précieuse du tuteur
Pour éviter que vos plants de tomates (qui une fois cultivés peuvent aussi être lourds!) De tomber ou de se casser par temps venteux, il est conseillé d’appliquer un corset qui les soutient et renforce la tige. Cette petite précaution favorisera également une circulation précise de la lymphe ainsi qu’un bon développement de la tige.


7) A chacun son espace
La distance idéale entre une plante et une autre doit varier entre 60 et 90 centimètres. Dans le cas de spécimens trop proches les uns des autres, la quantité de lumière (en particulier dans les parties inférieures) aurait des difficultés à filtrer et cela entraînerait des difficultés dans le processus de photosynthèse, ainsi qu’un développement adéquat des racines.

8) sulfate de magnésium
Le sulfate de magnésium, également connu sous le nom de “sel anglais” ou “sel d’Epsom”, est une aide précieuse pour éviter le jaunissement des feuilles et pour renforcer la tige. Vous pouvez le poser directement sur le sol pendant la phase de plantation, en ajoutant une cuillerée de ce produit à chaque trou que vous faites. Il existe également une autre méthode pour enrichir le sol en magnésium: toutes les deux ou trois semaines, mélangez une cuillère à café de ce sel dans trois litres d’eau, avec laquelle vous irez ensuite arroser vos plantes.


9) Vérifiez l’arrosage
L’arrosage des tomates ne se fait pas au hasard. Tout d’abord, pour éviter la propagation de maladies, il faut procéder par le bas. L’arrosage doit également être fait lentement, de manière à permettre à l’eau de pénétrer dans le sol et d’atteindre les racines petit à petit. À la fin de l’opération, la couche de terre humide doit mesurer au moins 15 centimètres.


10) Le calendula et l’oeillet de l’Inde
Cultiver du calendula ou de l’œillet à côté des tomates gardera les nématodes (vers cylindriques) à une distance de sécurité, les empêchant de déformer la tige, les racines et les fruits de vos plantes. Les nématodes provoquent des maladies et rendent difficile la circulation des nutriments à l’intérieur de la plante. L’odeur et la forme du souci et de l’œillet s’avéreront être des alliés valables pour repousser ces invités indésirables.


11) Ail
Même l’ail, s’il est planté près de vos plantes, aura son effet. En plus de donner aux tomates un goût distinctif, cela réduira le nombre de champignons parasites. Alternativement, vous pouvez également écraser quelques clous de girofle dans trois litres d’eau, avec lesquels vous irez ensuite arroser vos plantes.


12) Règles essentielles pour cultiver des tomates en pot
Vous devrez d’abord vous procurer un vase. Pour planter un plant de tomate à la fois, vous aurez besoin d’un plant de tomate de 12 pouces. Pour placer plusieurs plants de tomates dans un même pot, il est conseillé d’en utiliser un rectangulaire, afin qu’il y ait de l’espace entre une plante et une autre. Le choix du terrain est tout aussi important. Le plus approprié est un sol avec un pH de 5,5 à 6,8, riche en engrais organique ou en compost. La période appropriée pour planter des tomates est le mois de mai et vous pouvez choisir entre différentes variétés.


13) Procédure de culture de tomates en pot
Pour planter les tomates, il sera nécessaire de ne remplir les pots de terre que pour les deux tiers de leur capacité et de mettre les plants en pot avec une inclinaison de la tige de 45 degrés à une distance d’au moins 12 cm les uns des autres. Ce n’est qu’alors qu’il devrait être complètement rempli de terre et bien arrosé. Dans les jours suivants, la plante poussera parfaitement droite et se fixera au sol. Ce n’est que lorsqu’il commence à peser pour le fruit qu’il est conseillé d’insérer un support afin qu’il reste vertical. Le meilleur endroit pour que le plant de tomate se développe est dans une zone ensoleillée.


14) Comment et quand arroser les tomates en pot

Pendant la période de croissance de la plante, il est conseillé de mouiller le sol deux fois par semaine, toujours après le coucher du soleil. Dans le cas où les feuilles semblent ratatinées, il est nécessaire d’arroser plus fréquemment. Par conséquent, il est bon de s’assurer que la terre dans les pots n’est jamais trop sèche et ne mouille jamais les feuilles, afin d’éviter l’apparition de maladies fongiques ou de pucerons qui nécessiteraient des traitements spécifiques. En suivant ces 3 règles de base, vous pouvez déguster de savoureuses tomates.

Si vous avez aimé l’article, partagez-le sur Facebook!