Vous voulez transformer une banale petite plante verte en sculpture vivante et harmonieuse ? C’est l’essence même de l’art ancestral du bonsaï. Voici quelques sages conseils qui vous permettront d’intégrer l’art de cultiver la paix et la beauté.

10 sages conseils pour cultiver un bonsaï

1. Débutez tout doucement

  • Un érable japonais nain est un excellent choix pour les débutants, tout comme le genévrier chinois et le cotonéaster nain.
  • Ces arbres peuvent rester à l’extérieur toute l’année, si le climat de votre région le permet.
  • Si, chez-vous, les hivers sont très froids,  conservez vos bonsaïs dans un garage qui n’est pas chauffé.
  • Au Canada, si vous voulez garder votre bonsaï à l’intérieur durant l’hiver, choisissez un arbre originaire d’une zone tropicale plutôt qu’un arbre qui provient d’un région tempérée. Si vous tentez de garder à l’intérieur un arbre de zone tempérée, il s’affaiblira et mourra.

2. Comment choisir un bonsaï en bonne santé?

  • Vérifiez les racines; elles doivent être réparties uniformément au pied du tronc sans se chevaucher.
  • La structure de la plante doit paraître naturelle et brute. Les feuilles doivent être touffues.
  • Les arbres qui perdent leurs feuilles en hiver doivent avoir un tronc et des branches aux formes agréables à regarder lorsqu’elles sont dégarnies de leur feuillage.

3. À quel endroit convient-il de placer un bonsaï?

  • Pour les soins et le toilettage, utilisez un tabouret rotatif sur lequel vous pourrez poser la plante pour qu’elle soit accessible de tous les côtés.
  • La plupart des bonsaïs poussent mieux sous une lumière douce,  dans un endroit où ils sont protégés du soleil brûlant de midi.
  • Les bonzaïs qui sont à l’extérieur doivent être à l’abri des vents.

4. Placez de la mousse au pied de votre bonsaï

En plus d’être décorative, la mousse est un bon indicateur des besoins d’hydratation de votre arbre.

  • Lorsque la mousse paraît desséchée, vaporisez-la avec de l’eau.
  • Si vous ne pouvez pas l’arroser pendant plusieurs jours, enveloppez la base couverte de mousse de votre bonsaï dans un sac plastique transparent, qui agit comme une serre en maintenant un pourcentage élevé d’humidité.

5. L’hydratation de votre bonzaï

Les bonzaïs ont besoin d’une hydratation équilibrée.

  • Si un bonsaï d’extérieur est inondé par une forte pluie, dès que possible inclinez le pot sur le côté pour évacuer l’excès d’eau.
  • En été, par temps chaud et sec,  arrosez votre bonsaï deux fois par jour s’il le faut.

6. Protection contre le froid

Pour protéger votre bonsaï d’extérieur contre le froid:

  • Enveloppez son pot dans du matériel isolant comme du papier bulle, de la jute, de la laine, de la  paille ou de vieux chiffons.
  • Ou, sans sortir votre arbre de son contenant habituel, placez l’ensemble dans un pot de protection plus grand, rempli de mousse de tourbe.
  • Si votre bonsaï d’extérieur est entièrement recouvert de neige, ne le déblayez pas. La neige lui assure une excellente isolation naturelle.

7. Utilisez un engrais qui se libère lentement

  • Utilisez uniquement un engrais qui se libère lentement,.
  • Ne jamais utilisez d’engrais avec les jeunes bonsaïs ou les bonsaïs nouvellement transplantés.
  • Pour les bonsaïs matures et en bonne santé, au printemps et à l’automne, donnez-leur de l’engrais assez souvent, par petites doses.

8. Sculptez le tronc et les branches

Sculptez le tronc et les branches de votre arbre comme s’ils avaient été naturellement façonnés par le vent et les intempéries.

  • Utilisez du fil de cuivre ou d’aluminium pour infléchir les branches et leur donner les formes que vous souhaitez, inclinées, tordues ou tendues.
  • Pour incliner les branches ou leur donner une direction différente, vous pouvez les attacher au tronc ou aux autres branches. Ou encore les lester avec les petits poids de plomb qu’utilisent les pêcheurs.

9. Aménagez la base de la plante

Aménagez la base de la plante pour que l’ensemble ressemble à un paysage naturel miniature.

  • C’est en travaillant les racines apparentes, les pierres, la mousse et d’autres éléments naturels que vous créerez cette impression.
  • Utilisez des contenants larges et peu profonds pour accentuer l’effet de miniaturisation.

10. Comment tailler les racines de votre bonsaï

  • Taillez les racines des conifères tous les trois à cinq ans, celles des plantes à feuilles caduques tous les deux ou trois ans et celles des arbres à fleurs et des arbres fruitiers tous les ans.
  • Lors de la taille, coupez un tiers des racines et ajoutez une portion terre fraîche au sol de votre bonsaï.