Lohikeitto (soupe de saumon)

Après les “sacs à fumer” et la “lohipiirakka”, voici une troisième recette qui ravira les amateurs de saumon comme moi : la soupe de saumon. Encore un grand classique de la cuisine finlandaise: simple, consistante, inratable, pleine de goût. En plus de ça, contrairement à la soupe de viande, celle de saumon n’a pas besoin de mijoter pendant des heures: trente minutes chrono avant de pouvoir se régaler !

Ingrédients:

– un filet de saumon d’environ 400 grammes;
– un litre à 1,5 litre de bouillon de poisson
Le bouillon de poisson est vendu en cubes comme le bouillon de poule, de boeuf ou de légumes; il suffit de dissoudre dans de l’eau chaude le nombre de cubes indiqués en fonction de la quantité de bouillon nécessaire (généralement, un cube pour un demi litre de bouillon).
– un gros oignon
– 8 pommes-de-terre à chair ferme de taille moyenne
– cinq grains de poivre
– une ou deux feuilles de laurier
– 2 dl. de crème à cuisiner
– l’équivalent de 2 cuillères à soupe de beurre
– une botte d’aneth
– une botte de ciboulette.

Préparation:

1. Faire chauffer le bouillon de poisson jusqu’à ébullition. Y verser en une fois l’oignon haché, les grains de poivre et les feuilles de laurier.

2. Pendant que le bouillon mijote, éplucher les pommes-de-terre et les couper en cube (ou morceaux) d’un ou deux centimètres de côté. Les ajouter au bouillon dès qu’elle sont prêtes, et les y laisser jusqu’à ce qu’elles soient à moitié cuites, une dizaine de minutes environ.

3. Retirer la peau du filet de saumon. C’est la seule partie un peu difficile dans cette recette : le mieux est de prendre un long couteau effilé, de poser le saumon sur sa peau, une main par au-dessus, et de glisser le couteau entre la chair et la peau. Couper ensuite la chair en cubes d’environ 2 cm de côté, puis les mettre dans la casserolle avec le bouillon. Laisser mijoter jusqu’à ce que le saumon soit cuit, c’est à dire que la chair soit claire en profondeur et se détache un peu; ça va vite, à peine une dizaine de minutes. Pendant ce temps, hacher l’aneth et la ciboulette.

4. Quand le saumon est cuit, couper le feu sous la soupe. Y ajouter le beurre, en mélangeant jusqu’à ce qu’il soit entièrement fondu, puis la crème. En mélangeant, tentez de récupérer la ou les feuilles de laurier. Vérifier l’assaisonnement: le bouillon de poisson est généralement suffisamment salé pour ne pas devoir rajouter de sel à la soupe, mais un peu de poivre est parfois le bienvenu. Ajouter en suite l’aneth et la ciboulette hachés, et mélanger une dernière fois.

Après, il suffit de servir. Traditionnellement, la soupe de saumon s’accompagne de pain de seigle beurré… A déguster bien chaud !