Uncategorized

Munkki (beignet du premier mai)

Le premier mai, que l’on appelle “Vappu”, est une fête tellement importante ici en Finlande qu’elle est associée à non pas une, ni deux, mais bien trois traditions culinaires. Je vous ai en ai déjà présenté deux : les “tippaleivät” et le “sima” (dont j’ai aussi proposé deux variations). Voici la troisième : les “munkit” (prononcer : moune-kit).
Comme le tippaleipä, le munkki est un beignet cuit dans l’huile chaude. Sa forme est plus classique : c’est celle des “doughnuts” américains. Si j’ai bien compris, c’est aussi l’origine de leur nom : “munkki” veut dire “moine”, et le nom du dessert ferait référence à leur tonsure en forme de cercle. La recette est, comme toujours, simple à réaliser. Elle sera d’ailleurs familière aux habitués de la pâtisserie finlandaise : la pâte est la même que celle des “pullat” et de leurs nombreuses variations. Le résultat a donc la particularité, par rapport aux beignets que nous connaissons, d’avoir une consistance plus proche de celle du pain et d’être assaisonné à la cardamome. Croyez-moi, c’est délicieux ! 
Je vous propose une recette avec les plus petites quantités possibles, ce qui donne quand même neuf gros beignets. Gardez aussi à l’esprit que cette pâte sèche en quelques heures quand le beignet est laissé à l’air libre. Mais si vous en avez trop, ce n’est pas grave : ne les sucrez pas (dernière étape de la recette) et congelez-les. Ensuite, un petit tour au four à micro-onde leur rendront (presque) toute leur fraîcheur. Il suffit alors de les sucrer dès qu’ils sont chauds et ils tomberont à point pour satisfaire une petite envie de douceur ! 

Ingrédients :
– 2,5 dl de lait- 25 g. de levure fraîche (“hiiva”)- 0,75 dl / +/- 70 g. de sucre- 0,5 c. à soupe de cardamome en poudre- 0,5 c. à café de sel- 1 oeuf- 0,5 dl de beurre ou margarine fondu(e) – ça fait à peu près 50g.- à peu près 7 dl / 500g de farine- de l’huile de friturePour la garniture :- du sucre- glaçage : du jus de fruit rouge, du sucre glace, des perles en sucre ou autres garnitures

Préparation :
1. Faire tiédir le lait jusqu’à ce qu’il ait la température de votre main. Le verser dans un grand bol. Y dissoudre la levure.
2. Ajouter le sucre, la cardamome, le sel, l’oeuf et la margarine ou le beurre fondu (mais pas chaud). Battre. 
3. Ajouter la farine petit à petit. Quand la pâte devient solide, la mélanger à la main. Continuer à ajouter de la farine jusqu’à ce que la pâte ne colle plus aux mains et au bol. 
4. Mettre le plat dans un endroit relativement chaud, par exemple près d’un radiateur, pendant une demi-heure. Elle doit monter et doubler, voire tripler de volume. Comme la température chez moi n’est pas assez élevée, mon truc est de mettre le plat au four préchauffé au minimum puis éteint, en ouvrant la porte régulièrement pour que la température reste autour de 35°, pas plus. Un autre moyen : un long passage au four à micro-ondes à la puissance minimum. 

5. Quand la pâte a monté, la diviser en 9 ou 10 morceaux égaux et en faire de petits boules. Laisser à nouveau reposer pendant 30 minutes (à température ambiante cette fois-ci). 

6. Percer un trou au milieu de chaque boule et l’agrandir en y glissant deux doigts, pour donner au beignet sa forme d’anneau. Faire chauffer l’huile de friture, soit dans une friteuse, soit dans une casserole. L’huile doit atteindre 180° ; c’est le cas quand un petit morceau de pâte jeté dans l’huile provoque immédiatement un crépitement et des petites bulles, et brunit en moins d’une minute.
7. Faire cuire les beignets un à un (ou deux à deux s’il y a la place dans le récipient). Ils vont flotter, légèrement gonfler et prendre une jolie forme bien ronde. Faire cuire d’un côté pendant une à deux minutes, jusqu’à ce que le côté dans l’huile ait pris une belle couleur brune ; retourner et faire cuire l’autre côté de la même façon.
8. Quand le beignet est prêt, le déposer sur du papier absorbant pour qu’il refroidisse un peu, puis le sucrer. Il faut attendre pour ça le moins possible, car l’huile chaude permet au sucre d’adhérer au beignet. Comment sucrer uniformément sans se brûler ?  Il y a un truc : prendre un petit sachet en plastique bien propre, par exemple un sac de congélation, et y verser une bonne dose de sucre (pas du sucre glace, du sucre normal). Y glisser le beignet, fermer le sac, le secouer dans tous les sens, et le tour est joué ! 
9. Pour les amateurs de sucre, vous pouvez garnir vos beignets d’un glaçage : mélanger quelques un tout petit peu de jus de fruit rouge avec une belle quantité de sucre glace, puis verser le mélange sur un beignet refroidi. Saupoudrer de garniture au choix : perle de sucre, noix de coco râpée,…  Puis laisser reposer jusqu’à ce que le glaçage ait durci.

Articles populaires

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

To Top